Bibliothèque Aristotélicienne Universelle - Royaumes Renaissants

Site de la Grande Bibliothèque Aristotélicienne - Royaumes Renaissants
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  RomeRome  

Partagez | 
 

 Dépôt de Monseigneur Jerem

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jerem51
Visiteur
Visiteur


Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 07/05/2012

MessageSujet: Dépôt de Monseigneur Jerem   Lun 7 Mai 2012 - 11:37

Bonjour mes frères et soeurs,
je me présence, je suis le vice-préfet du Saint-Office, Recteur de la Congrégation de St-Thomas. Je viens mettre à votre disposition un travail réalisé à partir des hagiographies des saints du mois d'avril dont le but est d'aider à trouver des idées de sermons à partir de celles-ci. Nous avons jugé, au St-Office, que ce travail, dont nous avons validé la partie dogmatique,pourrait fortement intéresser la biblihomélie.


Citation :
Abysmo : 2 Avril

Le vieux moine prit sa plume et écrivit ce que quelques phrases de cette hagiographie lui inspirait, cela pourrait instiguer sermons et homélies…

« Tendre la main au plus faible ne l'enrichit pas seul mais nous enrichit également. Car la charité ne se situe pas uniquement au niveau matériel mais elle commence également là où commence l'écoute de l'autre. »


La générosité nous enrichit par ce que l’on ressent dans le plaisir d’offrir à autrui.
Nous offrons une attention, un geste, un bien matériel, nous avons repéré un besoin chez l’autre et le transformons en plaisir reçu.
Donneur et receveur se rejoignent donc par le ressenti du plaisir.
Par ailleurs, ce plaisir intérieur est double : si nous nous démunissons d’un bien matériel, de temps passé à agir pour autre que nous-mêmes, ou d’une pensée concrétisée par une action qui nous demandera énergie, c’est Au Très-Haut que nous l’offrons en même temps qu’à ceux ou celles qui en ont besoin.
Car l’Aristotélisme prône la générosité.
Il est important donc de vivre avec l’idée Aristotélicienne que la Foi dans notre Dieu Unique non seulement est possible mais est porteuse de paix et de prospérité pour Ses créatures .


Histoire Ecclésiastique de Francie occidentale.
Jandul Penq Wabflat, Moine historien. Mars MCDLIX





Žaltvyksle. 6 Avril.


Le vieux moine prit sa plume et écrivit ce que quelques phrases de cette hagiographie lui inspirait, cela pourrait instiguer sermons et homélies…

« Est-ce que j'existe ? Oh, mon Dieu ! Suis-je ? Envoyez-moi un message pour me montrer que je suis tout aussi humain que les hommes baptisés ! »

« -Le Baptême, ou rite d'entrée dans l'Église Aristotélicienne, donne au nouveau croyant les prémisses de l'amitié Aristotélicienne parfaite. Cette amitié est encore en puissance et demande à être développée par un contact avec Dieu dans la prière et les sacrements, et aussi par le témoignage de douceur et de compassion avec les autres.
Le baptême introduit donc dans une famille divine et humaine. Divine car il met en relation avec Dieu. Humaine car il intègre dans la société humaine de l'Église Aristotélicienne. »
Extraits du Livre des Vertus.

- Le Très-Haut a créé Ses créatures et a donné le Sens de l’Amour aux humains, ainsi que l’Esprit qui eut, pour une de ses conséquences, la notion du Libre Arbitre. Il appartient à chacun de se déterminer sur son chemin de vie, mais cela n’ôtera en aucun cas son origine, car toute Création vient Du Très-Haut.

- Peut-on exister sans reconnaître ou accepter son appartenance envers Le Très-Haut ? Une plante le peut sans problème, un animal également. Mais que deviendrait l’être humain sans cet esprit qui lui permet de se questionner sur son existence ? Il ne serait ni plus ni moins qu’un animal ou une plante, soumis aux lois naturelles que Le Très-Haut a Lui-même ordonnées dans l’espace, après l’avoir créé.
Ainsi le fait de pouvoir se poser la question existentielle du « Qui suis-je ? » Prouve en elle-même que sans Lui, et sans Le rejoindre par la prière et les sacrements, nous ne sommes pas « entiers ». Humains oui, entiers, non.

Histoire Ecclésiastique de Francie occidentale.
Jandul Penq Wabflat, Moine historien. Mars MCDLIX


St-Nicolaïde, le 10 Avril

Socrate a dit : "Connais-toi toi-même", mais le savoir ne va t-il pas à l'encontre de l'aspect mystique de la foi ?

En choisissant les Hommes comme ses enfants, Dieu a choisi d'élever à un rang bien particulier une espèce sociale et curieuse. Il l'a placé au centre de sa Création afin qu'elle puisse jouir de l'ensemble de ses bienfaits. Comprendre le monde qui nous entoure, c'est comprendre le monde que Dieu a créé.
La quête du savoir n'est cependant pas réservée à une élite intellectuelle. Chacun, dans son domaine de compétence, peut œuvrer à alimenter le patrimoine des connaissances de l'humanité, que ce soit en s'intéressant aux sciences de l'univers, en apprenant à mieux connaître son voisin ou encore en permettant de diffuser cette connaissance aux générations présentes et futures.
Il est de la responsabilité de chacun d'entre nous de travailler au développement de nos connaissances, et dans tous les domaines.
Dieu nous a donné un cœur pour aimer et un esprit curieux et inventif pour nous aider à maitriser et à mieux comprendre sa Création.
L'obscurantisme est l'arme préférée de la Créature Sans Nom. En exploitant nos peurs de l'inconnu, elle cherche à s'infiltrer au plus profond de nôtre âme pour la pervertir. Ne la laissons pas œuvrer à sa guise. Chaque découverte, si minime soit-elle, nous offre un bouclier protecteur contre sa perfidie.

Selon les écrits de frère Alcuin - Moine copiste de l'Abbaye Saint-Louis de Montmirail. Mars MCDLIX.



Saint Patern, le 15 Avril

Que veux dire respecter le message de Dieu ? Je cherche à vivre vertueusement. Qui peut m'expliquer comment y arriver ?

Après Oanylone, les enfants du Tout-Puissant se sont disséminés pour bâtir différentes villes. Ils ont développé chacun de leur côté une société distincte, avec des rîtes et des coutumes différentes.
Le libre arbitre donne à chaque être humain la capacité de se différencier de son voisin. Alors qui a raison quand il s'agit de décrypter le message de Dieu ? De savoir si l'on se comporte comme Dieu l'attend de nous ? Christos nous a donné la réponse à cette épineuse question. En fondant l'église aristotélicienne, Le messie a regroupé autour de lui un groupe de personne aptes à diffuser l'interprétation correcte du message divin. Cette connaissance s'est ensuite transmise de génération en génération au travers de son église.
Les hommes et les femmes de l'église d'Aristote sont là pour vous aider à trouver la voie de la vertu : par leurs conseils, par leurs prêches, par les messes qu'ils prodiguent régulièrement, ils sont la voix à suivre pour mener une vie vertueuse.


Selon les écrits de frère Alcuin - Moine copiste de l'Abbaye Saint-Louis de Montmirail. Mars MCDLIX.




Saint Nicomaque, fils d'Aristote et percepteur d'Antioche, 19 Avril.

- Cite auteur
"Les souffrances endurées par un homme le rendent plus fort."
"La beauté de ce monde n'est rien comparée à celle de celui qui nous attend !"

- Aller au delà des rêves : rien ne sert de construire sa vie sur un modèle, il faut accepter la différence entre "ce que l'on croit être" et "ce qui est"
- La propagation et la diffusion de la Foi se font dans la ténacité et la régularité ; prendre le temps qu'il faut est plus efficace que de vouloir aller vite.

Histoire Ecclésiastique de Francie occidentale.
Jandul Penq Wabflat, Moine historien. Mars MCDLIX




]St-Georges de Lydda, 23 Avril

Cite L'auteur :
"Saint Georges symbolise le triomphe du Bien contre le Mal, la victoire de la Foi sur la Créature sans nom, la force de la Foi et la bravoure."

- Où le « comment » on meurt importe moins que le « pour qui ».
- La cruauté peut trancher les corps, non les âmes ; ce qui implique la notion d’éternité pour son contraire, la bienveillance, prônée par l’Aristotélisme.

Histoire Ecclésiastique de Francie occidentale.
Jandul Penq Wabflat, Moine historien. Mars MCDLIX.




St-Georges l'Archange, 24 Avril

Où se trouve t-elle cette mine d'or ? A quelques pas de chez moi ! En fait, juste à côté de chez moi ! Cette mine d'or c'est moi voisin ! Oui, aujourd'hui, j'ai découvert mon voisin.


Ne nous leurrons pas ! Les richesses matérielles sont éphémères. Elles nous appartiennent que le temps de nôtre passage sur terre. Mais l'amour et l'amitié de nôtre prochain est un bien inestimable que nous conserverons par delà nôtre vie matérielle.

Partager ses connaissances, découvrir les qualités d'autrui, s'entraider dans les moments difficiles, trouver conseil quand on en a besoin, quelle richesse peut nous apporter ? Peut-on discuter, rire et pleurer avec quelques pièces d'or ?

Pour autant, faut-il renier toute activité visant à s'enrichir ? Non ! Nous devons créer de la richesse pour vivre, mais il ne faut pas se tromper d'objectif : nous ne vivons pas pour le plaisir d'accumuler des richesses matérielles, nous devons travailler pour pouvoir vivre et faire progresser l'humanité sur le chemin que Dieu a tracé pour elle.

Comptons donc nôtre richesse en fonction des amis sincères que nous avons et non pas en fonction du nombre de pièces qui trébuchent et qui sonnent sous nôtre oreiller !

Selon les écrits de frère Alcuin - Moine copiste de l'abbaye Saint-Louis de Montmirail. Mars MCDLIX.





Bienheureux Ray de Boule, le 27 Avril.


Le vieux moine prit sa plume et écrivit ce que quelques phrases de cette hagiographie lui insufflait, cela pourrait inspirer sermons et homélies…

L'Église Aristotélicienne garante de la Piété et de l'organisation...

- Où il est bien spécifié que la hiérarchie de l’Église est garante du bon fonctionnement de l’institution, et que chaque Clerc doive obéissance à son supérieur.
- Que l’Église Romaine est constituée d’être humains et que l’erreur est humaine, bien que ceux et celles qui en fassent partie soient plus près Du Très-Haut que les habitants du Royaume.
- Que l’Église Aristotélicienne sait reconnaître la véritable piété, la ténacité et non l’entêtement, et l’ardeur au travail.
- Plus généralement, que chaque grande et forte organisation a la nécessité de se former un secrétariat pour noter tout ce qui la concerne pour évoluer, même si cela la ralentit, et que chacun doit se montrer patient et communicatif.

Histoire Ecclésiastique de Francie occidentale.
Jandul Penq Wabflat, Moine historien. Mars MCDLIX




Sainte Ophelia l'apostre, le 30 Avril

Tout vient à point à qui sait attendre. Patience et persévérance sont deux qualités essentielles à notre épanouissement personnel.

N'oublions surtout pas que la vie n'a rien d’un long fleuve tranquille. Notre vie terrestre est parsemée d'embûches, et nous devons passer aux travers de celles-ci si un jour nous voulons accéder au monde idéal, au paradis solaire.
Il faut bien reconnaître que parfois, le découragement peut nous guetter, parce que nous ne voyons pas la fin d'une longue épreuve, ou parce que les difficultés se suivent les unes aux autres tels les maillons d'une chaîne.
Cependant, quoi qu'il arrive, nous devons garder espoir. Espoir en des lendemains meilleurs, espoir en l'avenir, espoir dans cette vie que Dieu nous a confié.
Nous devons apprendre de tout : des bienfaits qui nous arrivent comme des malheurs que nous devons surmonter. Ces derniers nous rendent plus fort, nous aide à prendre de meilleures décisions à l'avenir par l'expérience que nous acquerrons.
Le monde ne s'est pas construit en un jour, apprenons à être patient, à ne pas tout désirer tout de suite. Sachons apprécier ce qui met du temps à éclore. Si l'homme se comporte vertueusement, la fin des temps n'est pas pour tout de suite.
Ne soyons pas égoïste au point de penser que tout nous est dû pour aujourd'hui. Ce qui nous est dû, c'est ce que nous avons mérité d'obtenir par notre travail, par nos valeurs, par nos qualités ou par nos croyances.
Si nous perdons la foi, si nous abandonnons l'espoir, si nous n'allons pas au bout de nos rêves ou de nos projets, aurons-nous un jour la force de trouver les portes du paradis ? Ou abandonnerons-nous cette quête-là également ?
La créature sans Nom erre depuis le début des temps. Depuis le début des temps, elle essaie de pervertir nos âmes, de prouver au Tout-Puissant que le sens de la vie réside dans la domination du faible par le fort et non dans l'amour. Et elle, elle n'a jamais abandonné ! Elle a toujours persévéré, n'a jamais perdu espoir d'atteindre son objectif ! Si elle est capable de faire preuve d'autant de patience et de persévérance, il n'y a pas de raisons que nous autres, enfants de Dieu, ne le soyons pas !

Selon les écrits de frère Alcuin - Moine copiste de l'abbaye Saint-Louis de Montmirail. Mars MCDLIX.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wilfred_ivanhoe
Machine à copier
Machine à copier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 45
Age : 39
Paroisse : DOLE/Franche Comté
Profession : ambassadeur apostolique en FC,lieutenant de la GE
Poste à la Bibliomélie : vice - préfet francophone
Date d'inscription : 18/03/2011

Feuille de personnage
Intelligence:
124/255  (124/255)
Etat du Personnage: Actif

MessageSujet: Re: Dépôt de Monseigneur Jerem   Sam 30 Juin 2012 - 11:03

bonjour mon frere,

je suis wilfred_ivanhoe,vice préfet francophone de la biblihomélie,je vais archiver ces textes de suite,merci beaucoup!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Dépôt de Monseigneur Jerem
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Monseigneur Itachi Uchiha
» QUAND MONSEIGNEUR MOSENGO CHASSE LES JOURNALISTES DE KABILA A LA MESSE DE MINUIT
» Présentation de Jerem
» Libération de Metz, par la 1e demi-brigade (8e,16e,30e BCP)
» les faux pas..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bibliothèque Aristotélicienne Universelle - Royaumes Renaissants :: Entrée - Entrata :: La salle des dépôts - La sala dei depositi-
Sauter vers: