Bibliothèque Aristotélicienne Universelle - Royaumes Renaissants

Site de la Grande Bibliothèque Aristotélicienne - Royaumes Renaissants
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  RomeRome  

Partagez | 
 

 La Vita de Christos : Les Logions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Feu Zabouvski
Grand Bibliothécaire
Grand Bibliothécaire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 507
Paroisse : Bourges : Duché du Berry
Profession : Archevêque de Bourges & Abbé de La Bussière
Poste à la Bibliomélie : Grand Bibliothécaire
Date d'inscription : 04/04/2007

Feuille de personnage
Intelligence:
206/255  (206/255)
Etat du Personnage: Actif

MessageSujet: La Vita de Christos : Les Logions   Dim 23 Déc 2007 - 22:59

Ici sont consignés les sentences de Christos le Sage, enseignées par Samoht et transmises jusqu'à nous de générations en générations.

Logion 1 : " Il n’est de noblesse que d’âme, et c’est dans votre cœur qu’il vous faut être noble. Mais sachez que même ainsi, vous serez vulnérable, car la noblesse est souvent blessée par la bassesse. "

Logion 2 : Les disciples disaient à Christos : " Maître, ces marginaux ne nous apportent rien, et Aristote nous met en garde contre ceux qui fuient la cité ! "
Christos leur répondait : " .... e... c.les ! (le manuscrit est ici illisible, on peut deviner assez aisément l'exclamation : "Disciples !"). Vivez pour les autres aux lieu d’attendre des autres qu’ils vivent pour vous. C’est à la cité d’accueillir les marginaux, et non aux marginaux d’aider la cité. "

Logion 3 : Les disciples demandaient à Christos : " Maître, après que le Très Haut ait choisi Aristote pour nous enseigner, pourquoi faut-il qu’à présent il te choisisse pour faire de même ? le message d’Aristote n’était-il pas complet ? "
Alors Christos répondait : " Mes amis, outre le corps, l’homme comporte deux parties : l’esprit et l’âme. Aristote est venu pour vous enseigner l’esprit. Je suis venu pour vous enseigner l’âme. Entre Aristote et moi se tient toute la différence qui existe entre convaincre et persuader. "

Logion 4 : Parfois, devant les démonstrations métaphysiques que les disciples lisaient d’Aristote, il arrivait qu’ils soient découragés. Il demandaient alors : " Maître, a t’on raison d’être rationnel ? " Et Christos répondait : " La rationalité du monde n’explique pas tout, elle est un chemin créé par Dieu pour nous diriger vers celui-ci, et n’a de raison d’être que dans ce seul et unique cas. "

Logion 5 : Et Christos disait : " Il existe deux chemins pour comprendre Dieu, chacun de ces chemins est adapté à celui des humains qui y est sensible. Il existe deux types d’être humains, les mystiques et les rationnels. Le chemin de la raison passe par Aristote, le chemin de la mystique passe par Christos. Entre les deux, les hommes sont appelés à faire leur choix. "

Logion 6 : Mais Christos nous mettait en garde : " La raison, sans l’assentiment du cœur, est comme un coquillage vide. L’essentiel est ailleurs, et Dieu dépasse les querelles de partis. "

Logion 7 : Christos disait : " L’amour que l’on porte à nos parents ne ressemble ni à celui que l’on voue à notre conjoint, ni à l’amitié que l’on offre à nos amis. Cet amour se trouve sans doute entre les deux, fait de l’un et de l’autre. C’est ainsi qu’il faut aimer Dieu. "

Logion 8 : Parfois, les disciples se goinfraient des mets que leurs hôtes leur servaient. Puis ils s’alanguissaient sur les lits confortables qu’on leur proposait. Enfin, le lendemain, il rendaient service à ces mêmes hôtes en travaillant pour eux. Mais Christos se questionnait : " Nous mangeons pour vivre, nous dormons pour vivre, nous travaillons pour vivre… mais pour quoi vivons-nous ? "

Logion 9 : Parfois Christos nous conseillait : " Si pour vous la vie n’a pas de sens, alors aimez la vie plus que le sens de la vie. N’attendez pas de mourir pour comprendre que vous passez votre vie à côté de la vie. Rappelez vous : Nous ne sommes pas nés seulement pour mourir, nous sommes nés pour vivre. "

Logion 10 : Et concernant l’attitude à avoir concernant la vie de tout les jours, Christos martelait : " N’attendez plus rien de la vie. Non comme des blasés, mais comme ceux qui savent qu’à chaque instant, tout leur est infiniment donné. "

Logion 11 : Et lorsqu’on demandait à Christos comment l’on pouvait trouver le bonheur, le prophète répondait : " Le bonheur réside dans les choses simple, et non dans les raisonnements compliqués qui rendent les gens malheureux. Car comment être heureux lorsqu’on s’interroge sur des mystère que Dieu à fait si complexe que nous ne les comprendrons qu’une fois arrivés dans le soleil. "

Logion 12 : " La lumière du soleil dissipera alors nos craintes, nos doutes, nos angoisses, nos interrogations, nos haines et nos chagrins. Sa chaleur nous ôtera de l’inconfort et du froid. "

Logion 13 : Sur l’amour, Christos disait parfois : " L’amour est enfant de bohème, qui n’a jamais, jamais connu de loi. " Un jour, un de ses disciples, amoureux d’une belle paysanne, se vit rejeté par celle-ci… alors Christos dit : " L’amour est enfant d. sal.u.. (de même notre cher Trufaldini a perdu de sa lisibilité sur ce passage, à lire bien sur : "enfant du salut"), qui n’a jamais, jamais connu de loi. "

Logion 14 : A des mécréants venus le contredire, Christos répondit : " Croyez en Dieu, car hors de Dieu et de la religion, point de vérité n’existe, il n’est point de valeurs, il n’est point de sens ; rien n’existe hors de Dieu. En revanche, son existence est gratuite, donc, croyez en lui et arrêtez de me les casser menu. "

Logion 15 : A des hommes qui se battaient, Christos a dit : " Mais vous allez vous aimer les uns les autres, ............ !" ( l'expression était malheureusement entièrement raturée, "au nom de Dieu" me semblerait le plus cohérent)

Logion 16 : Lorsqu’il parlait de la vie, Christos s’exaltait : " Densité des densités, tout n’est que densité. " ou : " Un homme vaut plus que tout ce qu’il a fait, que ce soit bon ou mauvais ", ou encore : " La vie ne vaut rien, rien, mais moi quand je tiens dans mes mains éblouies les deux petites mains de mon ami, alors je dis rien, rien ne vaut la vie ! " (cela me rappel un cantique chanté il y a de ça quelque années par un vieux prêtre frisé n'ayant plus toute sa tête.)

Logion 17 : A ce... (le logion 17 est malheureusment totalement indescriptible, on peut deviner "Christos" et "montagne" surement une allitération profondément mystique)

Logion 18 : A ceux auxquels le Très Haut semblait inaccessible, même après les démonstrations d’Aristote, Christos disait : " Pour approcher Dieu et la compréhension de l’univers, l’art est pour vous un plus sûr moyen que la raison et que la philosophie. Figurez vous un corps en putréfaction, les intestins pourrissants, les yeux gobés par la charogne, les chairs partant en lambeaux… et dites vous que ce corps à été capable d’aimer, de penser, de ressentir, de faire l’amour, de pleurer… mais aussi de composer de la musiquer, de peindre des fresques, d’écrire des poèmes… autant d’œuvre dont l’on peut encore profiter aujourd’hui. "

Logion 19 : Christos disait : " Si vous vous demandez ; Qui suis-je ? d’où viens-je ? où vais-je ? Alors vous pouvez vous répondre à vous même : Je suis moi, je viens de chez moi, et j’y retourne. "

Logion 20 : Et souvent, debout tel une allumette, Christos nous confiait : " Au cœur du refoulé gît parfois notre cohérence. "

Logion 21 : " Méfiez vous des croyances dévoyées, mes amis… car les hérétiques sont comme les fourmis, ils reviennent toujours. "

Traduit par Trufaldini
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistercien.forumactif.com
 
La Vita de Christos : Les Logions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chombo Chetu: Vita est congolaise, Mazembe est katangaise
» Vita Sackville-West
» La dolce vita Piazza Navona
» Sony - Vita
» La Playstation Vita (ninja edit 2)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bibliothèque Aristotélicienne Universelle - Royaumes Renaissants :: Bibliothèque religieuse - La biblioteca religiosa :: Livre 2 : Les Prophètes-
Sauter vers: