Bibliothèque Aristotélicienne Universelle - Royaumes Renaissants

Site de la Grande Bibliothèque Aristotélicienne - Royaumes Renaissants
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  RomeRome  

Partagez | 
 

 Saint Abysmo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lapinus de Cardaillac
Stavkanoviste
Stavkanoviste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 630
Paroisse : Le Puy
Profession : Evêque
Poste à la Bibliomélie : Archiviste
Date d'inscription : 22/06/2008

Feuille de personnage
Intelligence:
255/255  (255/255)
Etat du Personnage: Actif

MessageSujet: Saint Abysmo   Ven 11 Juil 2008 - 18:32

Rien n'est impossible pour les serviteurs de Dieu.



Abysmo, cardinal aristotélicien, est présenté à la canonisation en tant que bâtisseur de l'Eglise. Ce visionnaire n'apporta pas simplement une pierre à l'édification de notre Eglise, mais peut, bien au-delà, être considéré tel un maître compagnon tant ses actions et ses projets renvoient à une vision fondatrice de notre Eglise.


UN PARCOURS RELIGIEUX EXEMPLAIRE.

De naissance franc-comtoise, Abysmo vivait et priait à Luxeuil lorsque le père Tyr, alors curé de la paroisse, fut nommé évêque de Franche-Comté. Abysmo, très pieux aristotélicien, avait déjà fait part à ce prélat de son désir de suivre la Voie de l'Eglise et Monseigneur Tyr, ayant éprouvé les qualités de ce jeune templier lui proposa sans hésiter de devenir curé de Luxeuil.

S'impliquant grandement dans la vie de la paroisse, dont il fut par ailleurs maire, il initia notamment une soupe populaire en direction des plus démunis. Cette action eut un grand écho auprès de la population qui y vit la grande générosité et la prodigalité de l'Eglise. La ferveur religieuse populaire n'en fut que renforcée.


Abysmo a écrit:
Tendre la main au plus faible ne l'enrichit pas seul mais nous enrichit également. Car la charité ne se situe pas uniquement au niveau matériel mais elle commence également là où commence l'écoute de l'autre.

Représentant également Monseigneur Tyr dans les affaires publiques du diocèse, celui-ci, sur sa dernière couche, encouragea Abysmo à lui succéder sur le chemin qu'il avait lui-même arpenté. Le curé de Luxeuil devint alors évêque de Franche-Comté. Il s'impliqua là aussi fortement dans la vie de sa contrée, n'hésitant pas à conseiller les édiles francs-comtois quant à l'importance de la vie spirituelle et occupant également le poste de recteur de l'université Franc-comtoise.

Puis vint le temps de la réforme liée à l'arrivée d'Eugène V sur le Saint Siège. Si Abysmo n'était guère partisan de la réforme dogmatique, il ne prit cependant pas ombrage de la réforme liée au statut des clercs. Remplacé au poste d'évêque de Franche-Comté, il s'occupa alors de la paroisse de Luxeuil, le temps que la cure soit de nouveau attribuée. Car il ne souhaitait qu'une chose, que les fidèles puissent toujours entendre la parole de Dieu.

Il participa ensuite quelques temps au conseil diocésain de Besançon, aux côtés de son éminence Césars, avant de devenir à son tour cardinal. Il fut présent à la Curie jusqu'à sa mort et il y œuvra, comme il l'avait toujours fait, à la grandeur de l'Eglise.



Nombreuses étaient les valeurs qu'Abysmo prônait. Mais il était bien différent de ces hommes qui affichent ostensiblement leurs principes sans les mettre en pratique.


Abysmo a écrit:
Les valeurs ne sont pas des reliques et elles ne s'usent que si on ne les fait pas vivre. Prêcher l'exemplarité est chose aisée, se montrer véritablement exemplaire est autrement plus éprouvant.

DE L'UNITE DANS LA DIVERSITE.

Lorsque Sa Sainteté Eugène V monta sur le trône pontifical, une réforme considérable du dogme fut engagée. Abysmo fut de ces prêtres qui défendirent les efforts déployés jusque là et fit naturellement partie du mouvement conservateur aristotélicien aux côtés des saints Karel et Himérius et des éminences Lorgol et Trufaldini.

Abysmo refusait de voir les fervents aristotéliciens risquer de se déchirer et il n'eut de cesse de rapprocher les frères et les sœurs qui débattaient. Cette volonté d'unité révélait chez Abysmo un véritable désir de voir l'Eglise s'enrichir de ses différences.


Abysmo a écrit:
Tous ceux qui dévouent leur vie à l'Eglise doivent pouvoir faire résonner leurs voix sous les voûtes de Rome. Mais il ne s'agit pas là de la recherche d'un unisson car nos plus beaux chants ne résultent-ils pas d'une grande variété de tons tendant vers une même œuvre ?
La Congrégation de Saint-Thomas fondée, Abysmo fut l'incarnation de cette unité dans la diversité, devenue depuis la devise thomiste.

Car en plus d'être un des principaux responsables thomistes, il fut également Grand Aumônier du Temple, tâchant de guider ses frères dans la Voie tracée par le Seigneur. Ayant également suivi les débats théologiques en l'abbaye de Noirlac, il n'était pas et ne fut jamais un partisan d'une unicité rigide de la vie de l'Eglise, œuvrant en permanence pour que les différentes sensibilités qui existaient puissent s'exprimer.


Abysmo a écrit:
Je suis fondamentalement contre le fait d'imposer quoi que ce soit.
Les Ordres doivent garder leurs particularités !
Tous rassemblés sous le Dogme, voilà ce qui fait notre unité !
Mais l'Eglise ne se nourrit que des différentes visions que nous avons pour elle, et cette diversité doit demeurer car elle seule crée la véritable richesse de nos échanges.

UN COMBATTANT AU SEUL SERVICE DE L'ARISTOTELISME.

Abysmo, en templier exemplaire, incarnait également la volonté de défendre toujours la grande famille aristotélicienne. Au cours de son existence, il vit de nombreuses attaques fuser contre l'Eglise et toujours il fut l'un des premiers à prendre sa défense, que ce soit en paroles ou par les armes.


Abysmo a écrit:
Nos haches et nos épées sont assez affûtées pour tailler un passage dans un mur aussi large que la Lune.
A propos des impostures religieuses sur l'île bretonne et de l'enfer lunaire promis aux hétérodoxes.

Jamais il n'accepta que l'on remette cause l'engagement qui était celui des Templiers de mettre leurs armes au service de Sa Sainteté le Pape. Malgré les rumeurs malveillantes que purent faire courir les ennemis de l'Eglise, Abysmo resta éternellement droit face au vent, s'attachant à défaire l'une après l'autre les paroles calomnieuses.


Abysmo a écrit:
Avez vous jamais eu vent qu'un Templier ne se soit jamais élevé contre un homme d'Eglise ?
Mais Abysmo savait et appréciait de rester au contact du terrain et plus que le guide spirituel de ses frères, il était vu comme un conseiller bienveillant , toujours prêt à partager l'expérience qui était la sienne…


Abysmo a écrit:
Faites gaffe là bas, les soldats n'ont pas toujours le front très large… Ils ne font pas forcément la différence entre leurs ennemis et les autres...


UNE VISION POUR L'EGLISE.

Homme de terrain, Abysmo n'en avait pas moins une véritable vision pour sa famille, conscient de la richesse que comptait l'Eglise en ses rangs et de la force qu'elle pouvait en tirer.


Abysmo a écrit:
L'Eglise regroupe les plus grands érudits du Royaume, soyons fiers d'appartenir à une telle famille !

Foisonnant d'idées, il fut à l'origine de nombreux projets qu'il ne vit malheureusement pas tous aboutir et qui pour certaines façonnent l'Eglise que nous connaissons aujourd'hui. Ainsi, après avoir défendu sa Foi becs et ongles dans les contrées qui étaient siennes, il eut la volonté forte de faire de même pour les fidèles situés dans tous les royaumes, contribuant par-là à l'ouverture de l'Eglise vers les fidèles de tous les Royaumes.


Abysmo a écrit:
Il est grand Temps que l'Eglise s'occupe également des fidèles germains, anglois et espagnols...
Cet esprit de mission se retrouve également dans le projet qui était le sien d'implanter à travers les royaumes des commanderies templières. Le but de ces places fortes était de permettre aux prêtres itinérants de faire étape en toute sécurité, leur permettant de la sorte de se consacrer tout entier à leurs missions d'évangélisation. Mais certains puissants ne virent guère d'un bon œil l'installation sur leurs terres d'hommes en arme, même religieux et face à une forte opposition, Abysmo fit preuve une nouvelle fois de la sagesse que tous lui connaissaient. Il ne souhaitait pas voir le trouble gagner des contrées somme toute paisibles et il mit son projet en sommeil, espérant le voir ressurgir en des temps plus propices.

Cette volonté de protéger les serviteurs de Dieu des aléas des déplacements en des terres souvent peu sûres prit cependant d'autres formes, Abysmo mettant notamment à disposition des escortes de Templiers à disposition des hommes d'Eglise et des pèlerins. Ces voyages spirituels furent par ailleurs promus par le cardinal thomiste comme étant un des meilleurs de diffuser la Foi.

Qui a connu Abysmo n'a pu qu'ouïr le projet de monastère qu'il envisageait de fonder en sa chère Franche-Comté. A l'instar de l'abbaye de Tastevin, que tous connaissent, Abysmo souhaitait rassembler différents ordres en une abbaye afin que ceux-ci puissent prier et travailler à la seule gloire de Dieu. Nul doute qu'il désirait créer un lieu pieux et paisible afin d'y prendre retraite à au crépuscule de ses jours et d'y produire l'hypocras dont il était si friand. Car l'abnégation d'Abysmo ne l'empêchait nullement de faire preuve d'un pragmatisme toujours opportun, ainsi que le prouva sa défense de la Sainte Inquisition.



Abysmo a écrit:
Que pour chaque bûcher, on plante trois saules… pleureurs, cela va de soit.
Ainsi, à terme, l'Inquisition sera considérée comme un bienfait, et on se battra pour qu'elle vienne planter des forêts un peu partout.



Avant de disparaître, Abysmo partit de Franche Comté pour le Languedoc, afin d'y mener campagne et missionnariat, pour lutter contre l'apostasie et répendre la Sainte, Juste et Bonne Parole d'Aristote.

Son Eminence Abysmo s'attela alors à monter un hospital afin de soigner les lèpreux et les souffreteux victimes des attaques mauresques en Castille, avant de disparaitre, suite à une attaque de barbares infidèles.

Un Chevalier de Castille, Don Carlos de Haraya del Santo, ainsi que les Sergents de sa Lance, ont affirmé avoir vu le ciel s'assombrir "comme la colère de Dieu afin de montrer son mécontentement devant les afflictions subies par ses Fidèles, et que la Foudre de la Colère Divine s'abbatit à de nombreuses reprises sur les Païens, avant de faire disparaître Abysmo dans un Eclair à la blancheur immaculée, et à la puissance de cent mille torches...


HOMMAGES


Duncan Idaho a écrit:
Je regrette beaucoup le frère Abysmo, que j'appréciais beaucoup.

Je me souviendrai toujours de lui, et de son dévouement à la Franche-Comté. Toujours prêt à aider, toujours serviable.

C'est avec tristesse que j'avais appris sa mort, alors que son devoir envers Aristote et Christos l'avait appelé à quitter sa chère Franche-Comté.
.

KorHaven a écrit:
Je me souviendrai toujours de toi Abysmo. Tu m'avais guidé du temps où nous étions opposés aux élections. Je m'étais fait battre à plate couture mais tu m’as malgré cela encouragé à persévérer.

Outre les conseils politiques que tu m’as prodigué, j'aimais me rendre en ta taverne ou tu étais souvent. Nul ne peut être plus gentil que tu ne l'étais

J'espère que tu es heureux où tu te trouves et que tu regardes Luxeuil, ce village que tu as rempli de bonheur.

Pennlossion a écrit:
Il était un saint homme !

darkam a écrit:
Abysmo, un exemple pour chacun de nous.


MAXIMES

Nous sommes la seule vraie religion.

C'est le devoir des forts que de porter les faiblesses de ceux qui n'ont pas cette force.

Il faut avouer que tous sont touchés différemment par la Grâce Divine...
C'est bien pour cela que le Paradis n'est pas sur Terre.


RELIQUE Sa chasuble, frappé de la croix templière, symbole de sa volonté toujours permanente de défendre l'Eglise. Cette relique est conservée en l'église de Luxeuil en Franche-Comté.


ELEMENTS ASSOCIES L'exemplarité et l'abnégation. Abysmo est proposé comme saint patron de Luxueil et de la Garde Papale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Saint Abysmo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avis de marché - Marseille - crypte de l'abbaye Saint Victor - Lot 3 archéologie du bâti, lot 4 conservation-préventive décor
» Noix de Saint-Jacques à la vanille
» Saint Seiya Resin Statue, Athena Exclamation Attack
» Vivre à Bussy-Saint-Georges
» Vieilles pipes de Saint-Claude

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bibliothèque Aristotélicienne Universelle - Royaumes Renaissants :: Bibliothèque religieuse - La biblioteca religiosa :: Livre 3 : Archanges, Apôtres, Saints et Bienheureux-
Sauter vers: